Travail 1904-2017

Garde-fous
Le projet Garde-fous était présenté dans l'exposition "La Gueule de l'emploi" durant la Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne 2017. Cette exposition menée par les étudiants du Cycle design recherche de l'ESADSE interrogeait les manières dont le travail rencontre les questions liées à l'identité et à ses modes de détermination.

Prônant l’efficacité dans le travail, la logique, le bon sens et la norme psychologique, les entreprises jouent le jeu de l’enquête: trouver le meilleur candidat. Afin de se garder des risques que peuvent représenter de futurs employés, les entreprises pratiquent les tests de recrutements pour se protéger de l’inaptitude à la logique, du comportement à troubles ou d’une personnalité déficiente. Les tests de recrutements se divisent en trois catégories inspirées des sciences dures et humaines: les tests psychologiques dits aussi tests projectifs, les tests psychotechniques et les tests de personnalité.
Céline Chip - Garde-fous
Céline Chip - Garde-fous

Cauchemar Psychotechnique
Les tests psychotechniques permettent de mesurer les aptitudes logiques des candidats à l’emploi. Afin de s’entrainer, nombre d’ouvrage paraissent chaque année, remplis de formes graphiques. L’animation Cauchemar psychotechnique est l’illustration des rêves hallucinatoires du futur candidat à l’emploi qui s’exercerait à un trop grand nombre de tests psychotechniques. S’entrainant jour et nuit, l’obsession s’installant, le candidat en recherche d’emploi voit ses nuits perturbées par les formes graphiques des tests qui se mêlent, s’emmêlent, se tortillent, se démultiplient, se superposent, se télescopent et se kaléïdoscopent.

Design graphique et animation: Céline Chip
Musique: Maxime Mantovani
Exposition La Gueule de l’emploi – Biennale Internationale Design Saint-Etienne 2017
Il faudrait être fou pour chercher du travail
Le projet Il faudrait être fou pour chercher du travail était présenté dans l'exposition "La Gueule de l'emploi" durant la Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne 2017. Cette exposition menée par les étudiants du Cycle design recherche de l'ESADSE interrogeait les manières dont le travail rencontre les questions liées à l'identité et à ses modes de détermination.

Ce projet éditorial rassemble des lettres de motivation motivation et des demandes d’emplois fantasques et loufoques rédigées par des artistes, écrivains, humoristes, designers graphiques qui se donnent à cœur joie de détourner avec humour et dérision les formats normées et nécessaires pour accéder à l’emploi.

(fac-simile de : Lettres de non-motivation, Julien Prévieux ; Lettres de motivation, Laurent Mercier ; "Demandes d'emplois", L'os à Moelle, Pierre
Dac ; participation de Marc Monjou et Céline Chip)
Céline Chip - Azimuts
Céline Chip - Azimuts
Céline Chip - Azimuts
Azimuts 46 Du travail, essai.
  Pierre-Damien Huyghe
Fondée en 1991 par les étudiants du post-diplôme de l'École des beaux-arts de Saint-Etienne, la revue Azimuts constitue à la fois un lieu de réflexion et d'échanges sur les enjeux actuels du design, un terrain d'expérimentations graphiques et un support de communication et de valorisation des projets.
Exceptionnellement, le numéro 46 de la revue est exclusivement consacré au travail de Pierre-Damien Huyghe.

Conception graphique: Céline Chip
(direction graphique: Samuel Vermeil)
photographie: Céline Chip et Gwenaël Fradin
Céline Chip - Azimuts
Affiche de lancement pour le numéro 46 de la revue Azimuts, consacré au travail de Pierre-Damien Huyghe. Lancement à la Halle mécanique de la Cité du design à Saint-Étienne
Céline Chip - Azimuts
<